Karakom Festival de Dijon Bourgogne

LIVE

Venance Fortuna-Chants de l'amour divin

Venance Fortuna-Chants de l'amour divin
 Cliquer sur la loupe pour voir le zoom 
Venance Fortuna-Chants de l'amour divin
Référence : VF
Anonymes Des 12-14èmes Siecles, Abelard

1. Ave Maria [4:50]
monodie, neume du XIe s.
sopranos, mezzo

2. Motet à 3 voix [1:12]
Ecole Notre-Dame de Paris, d'après le manuscript de Montpellier, XIIIe-XIVe s.
sopranos, mezzo, alto E

Pierre ABÉLARD
3. Planctus [13:35]
Ms Vatican Regia 288 ff. 63v-64r

Pierre ABÉLARD (attr.)
4. Mittit ad Virginem [3:57]
mise en polyphonie à l'École de Notre-Dame, sur Ms. Wolfenbüttel
soprano D, mezzo

Hidegard von BINGEN
5. O ignis spiritus paracliti [6:47]

6. Veni sancte spiritus ~ veni Pater [2:18]
d'après London British Museum Ms. Add. 27630 ff. 54v-55, XVe s.
sopranos, mezzo, alto E

7. O gloriosa Dei genetrix [4:14]
Las Huelgas, Espagne, XIVe s.
sopranos, mezzo, alto E

8. In Diebus illis [2:08]
Ms. de la Bibliothèque du Grand Séminaire de Strasbourg, XIIe s.
mezzo, alto L

9. Laudes sancte crucis [15:24]
Codice Maglia Bechiano de Firenze, XIVe s.

10. Ad canticum Leticie [1:53]
Ms. Oxford, Bodl. Lib. Lat. Lit. 5 f2. 123
sopranos, mezzo, alto E

11. Benedicamus Domino [2:16]
Las Huelgas IX

12. Catholicorum concio [1:46]
Ms. Oxford, Bodl. Lib. Lat. Lit. d5 f. 123v, XIVe s.

13. Benedicamus Domino [1:09]
Las Huelgas, BD XII

14. Ave Maris stella [3:51]
Las Huelgas

1. AVE MARIA · AG / DT / FL
Offertoire pour le quatrième dimanche de l'Avent, suivi d'un motet de l'école Notre-Dame de Paris à la louange de la Vierge.
Monodie Editions Solesmes, neumes du XIe s.

2. MOTET A TROIS VOIX · AG / DT / FL / EL
Sur la teneur Ave Maria pour le quatrième dimanche de l'Avent.
Transcription et traduction: Anne-Marie Deschamps, d'après le manuscrit de Montpellier, XIIIe-XIVe s. (Ecole Notre-Dame)

3. PLANCTUS DE PIERRE ABELARD · AG / DT / FL/ LG / EL
Lamentations des Vierges d'Israël sur le sacrifice de la fille de Jephté, XIIe s.
Les commentateurs voient une allusion au sacrifice d'Eloïse.
Ms. Vatican Regia 288 ff.63v64r
Transcription: Anne-Marie Deschamps
Traduction: P Zumthor - Ed. Actes Sud, Coll. Babel

4. MITTIT AD V/RGINEM ATTRIBUE A PIERRE ABELARD · DT / FL
Prose pour l'Annonciation XIIe s. mise en polyphonie à l'Ecole Notre-Dame de Paris sur Ms. Wolfenbüttel XIIIe s.
Transcription: Anne-Marie Deschamps
Traduction: Monique Goullet

5. IGNIS SPIRITUS PARACLITI · AG / DT / FL / LG / EL
Composition de Hildegarde de Bingen pour les fêtes de la Pentecôte - XIIe s.
Ed. Otto Müller / Salzburg.
Traduction Laurence Moulinier / Ed. La Différence.

6. VENI SANCIE SPIRITUS / VENT PATER · AG / DT / FL / EL
Motet à l'Esprit Saint.
Les deux textes, bien connus, et les deux mélodies sont superposés ici, d'une façon tout à fait inhabituelle.
On le trouve à Colmar, Florence, Engelberg et Berlin du XIVe s. au XVIe s.
Traduction: Anne-Marie Deschamps d'après Londres British Museum Ms. Add 27630 ff 54v-55, XVe s. en provenance de Hauterive, Maigrauge.

7. GLORIOSA DEI GENITRIX · AG / DT / FL EL
Conduit à la Vierge, a deux voix, du monastère des cisterciennes de Las Huelgas près de Burgos / Espagne, XIVe s.
Traduction: Anne-Marie Deschamps - Ed. Anglès.

8. IN DIEBUS ILLIS · FL / LG
Répons de l'office du Jeudi Saint extrait du Codex dit "Guta-Sintram".
Destiné aux chanoinesses régulières de Saint Augustin de Schwarzenthann (Haut-Rhin) et aux chanoines de Marbach.
Ce codex a été écrit par la moniale Guta et illustré par le moine Sintram.
Ce répons illustre le moment où Marie-Magdeleine, après avoir répandu le parfum sur les pieds de Jésus les essuie de ses cheveux.
XIIe s. - Ms. de la Bibliothèque du Grand Séminaire de Strasbourg.
Transcription: Marie Popin.
Traduction: Anne-Marie Deschamps.

9. LAUDES SANCTE CRUCIS · AG / DT/ FL / LG / EL
A Saint François d'Assise qui consacra Claire d'Assise (1194-1253) abbesse a Saint Damien, reviendrait le "lancement" des premières laudes (chants paraliturgiques en latin ou en langue vernaculaire sur des sujets sacrés).
Cette lauda, comme un catéchisme vivant, présente les moments importants de la vie du Christ au regard de la Croix, de Noël à la Résurrection.
XIVe s - Codice Maglia Bechiano de Florence
Ed. Damilano - Traduction: Anne-Marie Deschamps

10. AD CANTUM LETICIE · AG / DT / FL / EL
Benedicamus tropé (texte et musique ajoutés en introduction).
Venu sans doute d'Angleterre, les Franciscains d'Utrecht (XIIIe s.) puis les Dominicaines de Danaueshingen (XIVe s.) le rendent célèbre.
Il voyagera en Italie, en Suisse, Aoste, jusqu'en Finlande (XVIe s.).
Ms. Oxford Bodl. Lib. Lat. lit. 5 f2 123, en provenance de Hauterive, Maigrauge.
Traduction et transcription: Anne-Marie Deschamps.

11. BENEDICAMUS DOMINO · AG / DT / FL / LG / EL
Trope musical (mélogène) de benedicamus en organum à deux voix du manuscrit de Las Huelgas, XIVe s. (Ed. Anglès).
Rare exemple de travail musical en écho sur la partie soliste, chantée ici par deux solistes.

12. CATHOLICORUM CONCIO · AG / DT / FL / LG / EL
Ce trope de benedicamus apparaît déjà au XIIe s. à Saint Martial de Limoges. Il est recueilli dans le monastère des Cisterciennes de Las Huelgas au XIIIe s.
Transcrit ici d'après Oxford Bodl Libr. Lat. lit. d5f.123v XIVe s. par Anne-Marie Deschamps, en provenance de l'abbaye de Hauterive (Suisse) puis adopté par les Franciscaines (près d'Utrecht). On le trouve plus tard en Aoste, Cividale del Friuli, à Cologne et jusqu'en Finlande (fin XVIe s.).

13. BENEDICAMUS DOMINO · AG / DT / FL / LG / EL
Les trois voix différentes se croisent avec exactement les mêmes motifs décalés. Moniales de Las Huelgas / Espagne, XIVe s. (Ed. Anglès)

14. AVE MARIS STELLA · AG / DT / FL / LG / EL
Conduit à trois voix du manuscrit des Cisterciennes de Las Huelgas / Espagne (Ms. de Las Huelgas XIVe s.)
Traduction: Anne-Marie Deschamps - Ed. Anglès.
Avant et après que le texte soit énoncé, les vocalises se multiplient.

Ceux qui, sans raison légitime, font le silence dans les églises, habitués aux chants en l'honneur de Dieu, ne méritent pas d'entendre au ciel l'admirable symphonie des anges qui loueront le Seigneur.
Hildegarde de Bingen, XIIe siècle

S'anéantir dans l'Amour est ce que je sais de plus haut.
Hadewijch d'Anvers c. 1240



Composés et transmis par des femmes pour leurs sœurs moniales, un grand nombre de chants sacrés témoignent de leur sujet de prédilection, l'amour divin, suivant en cela le modèle parfait: Marie improvisant le Magnificat. Ces chants montrent une pratique développée de ce chant-plaisir qui guérit la froideur de l'âme et ouvre un chemin vers l'extase.

Bien que Saint Jérôme (IVe siècle) ait affirmé que lorsque la louange dépasse la parole raisonnable elle entre dans une sorte de psalmodie angélique («la langue est le plectre de l'âme», dit-il), ce chant au cours des siècles, a été freiné, contenu, restreint car ces échappées vers «l'ineffable» étaient soupçonnées de faire oublier le sens direct des textes. Saint Augustin lui-même, après avoir confessé que l'amour est l'essence du chant qui initie à la parole, s'est inquiété de la finalité spirituelle de ce plaisir-émotion.

Mais peut-on contraindre l'acte créateur, manifestation de la vie!

Peut-on restreindre le souffle transformateur de l'inspiration, image du souffle de l'Esprit?



Dans ce choix que nous avons fait, la frontière est ténue entre parole et chant: l'art de trouver est bien vivant dans ces abbayes qui ont cultivé le chant de façon intense, développant la création poétique et souvent la polyphonie naissante (2,4,6,7,10,11,12,13,14), permettant aux mélismes de déborder les textes (1) et aux textes d'envahir la musique, avec un autre sens du temps et le plaisir de dire encore et encore l'histoire du Christ, le Fiancé (8,9), les merveilles de l'Esprit Saint (5,6), les leçons toujours vives de l'Ancien Testament (3).

Anne-Marie Deschamps
Produits disponibles : 1
9.009.00 EUR
Évaluation Aucune évaluation Aucun commentaire Lire ou écrire un commentaire
Ajouter un commentaire
Note
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage